airplane, aircraft, airport

Extension de l’aéroport de Liège : les 31 communes de Meuse-Condroz-Hesbaye parlent d’une seule voix > Ma question au ministre Crucke

Dans le cadre de l’enquête publique relative à l’extension des activités de l’Aéroport de Liège, et suite à la vidéo d’informations et à une visioconférence avec les responsables de Liège Airport, la conférence des élus de Huy-Waremme (association supracommunale des 31 communes de Meuse-Condroz-Hesbaye) a transmis un courrier à la commune de Grâce-Hollogne et à Liège Airport, conformément aux règles de procédure. Ce courrier reprend les remarques, les craintes, les préoccupations, mais aussi les espoirs de développement et les propositions exprimées par les élus en fonction de leur réalité de terrain, de leur ressenti et de celui de leur population. Cette démarche unanime est à souligner : elle est en effet le fruit de la solidarité politique démocratique et constructive des 31 communes – tous partis confondus – de l’Arrondissement Huy-Waremme.

Parallèlement à cette démarche entreprise dans le cadre de la procédure d’enquête, une copie de ce courrier où les élus s’interrogent sur les impacts des développements de Liège Airport sur la mobilité, les diverses pollutions et les emplois créés a été transmise au Ministre en charge des aéroports Jean-Luc CRUCKE, lui demandant de s’engager à les prendre en compte.

C’est dans ce cadre que j’ai interrogé le Ministre du Budget et des Finances, des Aéroports et des Infrastructures sportives Monsieur Jean-Luc CRUCKE le 17 mars.

Dans sa réponse, le Ministre CRUCKE s’est d’abord adressé à mon collègue député Thierry WITSEL qui l’interrogeait plus spécifiquement sur le Plan Stratégique Horizon 2040 de Liège Airport, puis a déclaré n’avoir pas encore pu prendre connaissance du courrier de la Conférence des Élus de Meuse-Condroz-Hesbaye, étant donné que son cabinet ne l’a reçu que le matin-même. Il s’est toutefois réjoui à la fois de la réactivité de la Conférence des Élus et du respect des procédures, et s’est engagé à apporter des réponses cohérentes et circonstanciées dès que possible. J’ai vivement insisté, dans ma réplique, sur l’unanimité des 31 communes, et sur leur volonté commune d’entreprendre un débat constructif.

Découvrez ici l’intégralité de la séance plénière du 17 mars (la question évoquée ci-dessus est à 1:36:52) :

Partagez cet article :

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print
Share on email
Scroll to Top