shopping, online, store

Proposition de création d’un “Amazon” wallon : ma question au ministre Borsus

Le 24 février, le journal “L’Écho” publiait un article intitulé “Et si on créait un Amazon wallon ?” en évoquant les résultats de la consultation citoyenne Get Up Wallonia (voir à ce sujet ma publication du 16 novembre dernier).

L’Écho y explique que les citoyens expriment leur intérêt à disposer d’un outil, à l’échelle de la Wallonie, qui faciliterait et promouvrait les commerces locaux et la consommation en circuits courts. À cela est liée l’idée d’opportunité de création d’emplois dans le secteur des circuits courts.

Je pense que cette expression citoyenne rejoint les objectifs du Plan de relance et les politiques de digitalisation du commerce. Cela rejoint également l’expression des ADL (Agences de Développement Local), qui avaient adressé une lettre commune à l’ensemble du Gouvernement en janvier dernier. J’avais d’ailleurs eu l’occasion de déjà interpeller le Ministre BORSUS, en commission, sur l’idée de créer une plateforme d’e-commerce local et base de données des entreprises wallonnes avec un aspect collaboratif de différents niveaux de services publics, afin de donner plus de visibilité aux produits wallons (voir ma publication du 27 janvier).

C’est dans ce cadre que le 3 mars, au Parlement de Wallonie, j’ai interpellé le Ministre de l’Économie, du Commerce extérieur, de la Recherche et de l’Innovation, du Numérique, de l’Aménagement du territoire, de l’Agriculture, de l’IFAPME et des centres de compétences.

Dans sa réponse, le Ministre BORSUS a déclaré son grand attachement au principe des circuits courts et son enthousiasme par rapport au développement de plateformes de distribution en rappelant notamment ce qui existait déjà d’une part, et ce qui était en cours d’évaluation d’autre part, ce qui m’a plutôt réjoui. J’ai cependant lourdement insisté sur la nécessité de travailler de façon cohérente, en veillant à rassembler toutes les initiatives et tous les acteurs, tant du secteur public que du privé. Ce n’est que par une réelle mutualisation et par une certaine forme d’uniformisation que la démarche, selon moi, ne pourra rencontrer un succès réel. Je continuerai en tout cas à travailler dans ce sens avec mes collègues députés intéressés par l’idée.

Découvrez ici l’intégralité de la séance plénière du 3 mars (la question évoquée ci-dessus est à 00:58:21) :

Partagez cet article :

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print
Share on email
Scroll to Top